Les Cahiers

La bonne volonté d’aimer le Seigneur!
Ce fut le fil d’or qui a brillé sur tous mes actes, les a portés, les a dirigés, les a empêchés de prendre des voies dans lesquelles mon impulsion, mon ardeur de vie auraient pu les conduire. Même dans le crépuscule de mes pires moments, lorsque je n’étais rien d’autre qu’un être de chair et de sang, ce fil d’or brillait et me rappelait Dieu, si bien que mon regard s’élevait de la terre vers le ciel.
Un bref coup d’oeil d’abord, puis un regard toujours plus long, jusqu’à s’y connecter définitivement ; la voix en solo du divin Amour qui me disait : « Viens à moi ! » s’est changée en un duo dans lequel j’ai dit, moi aussi : « Viens ! Viens dans la souffrance, viens toujours, avec tout, mais viens, viens, viens, mon seul Amour. »
Et pour raccourcir l’attente et la distance, j’ai désormais suivi mon fil d’or en courant le long de lui, alors que, auparavant, je le regardais seulement ; j’ai marché, marché, sans poser de questions, sans même penser pouvoir parvenir à mon état actuel, mais uniquement parce que je voulais aimer davantage.

Maria Valtorta, Les Cahiers, 23 février 1946

Come nascono i Quaderni

En 1942 Maria Valtorta, malade déjà depuis huit ans et à la recherche d’un directeur spirituel, reçoit la visite du Père Migliorini, un prêtre servite pieux, qui devient son confesseur et lui demande, l’année suivante, d’écrire ses mémoires. À-demi assise dans un lit, avec le cahier sur la couverture soulevée par ses jambes arquées, Maria écrit avec un stylo plume, en remplissant 761 pages en une fois, après avoir déclaré à son père spirituel qu’elle veut mettre à nu sa propre conscience pour en dire tout le bien et tout le mal. Elle se sent comme libérée du passé. Elle ne doit rien faire d’autre qu’attendre la mort, en s’étant totalement offerte à Dieu pour le bien des âmes, mais l’Autobiographie, écrite au printemps de 1943, est seulement le premier livre de son œuvre.

Il 23 aprile dello stesso anno, venerdì santo, una Voce già nota al suo spirito detta a Maria una pagina di sapienza divina.

Lei si confida con la fedele Marta e le chiede di andare a chiamare Padre Migliorini, che non si fa attendere. Dopo il confidente e riservato colloquio con la sua assistita, egli comincia a rifornirla di quaderni. Maria Valtorta trasforma l’infermità cronica in una operosità prodigiosa. Scrive senza mai potersi muovere dal letto, in qualsiasi ora del giorno o della notte, anche fra atroci sofferenze ma sempre addolcite dalla sovrumana gioia spirituale.

Le centre de sa production littéraire est la grande œuvre écrite entre 1944 et 1947 et complétée avec les derniers épisodes en 1951. Elle est publiée en dix volumes avec le titre L’Evangile tel qu’il m’a été révéléL’écrivain a entrecoupé les chapitres avec divers écrits qui ont formé, avec ceux de 1943, les œuvres considérées comme mineures, publiées en cinq volumes. Le Livre d’Azarias est le livre des leçons, attribuées à l’ange Azarias, sur les lectures (à l’exclusion de l’Évangile) des Messes dominicales et les fêtes célébrées du 24 février 1946 au 02 février 1947. Leçons sur l’Épitre de saint Paul aux Romains comprend 48 leçons sur des passages de l’Épitre paulinienne, attribuées à l’Esprit saint et écrites sur les nombreux mois des années 1948 et 1950.

Cahiers, est le titre générique des trois volumes Les Cahiers de 1943 le premier, Les Cahiers de 1944 le deuxième, Les Cahiers de 1945-1950 le troisième - qui recueillent dans un ordre chronologique tous les écrits restants, qui sont de nature biblique, hagiographique, prophétique, et ascétique. Ils contiennent également des références autobiographiques ainsi que d’autres descriptions et scènes évangéliques des premiers martyrs chrétiens. Le troisième volume des Cahiers finit avec un commentaire sur certains passages des quatre premiers chapitres du livre de l'ApocalypseLes trois volumes sont accompagnés par un index sommaire des matières, un index thématique et un index biblique.

À partir de l’année 1944, les écrits rapportés dans le second et troisième volume des Cahiers s’entrecoupent souvent avec des notes ou des chapitres, toujours précédés par la date de rédaction, des autres œuvres de Maria Valtorta. L’éditeur-imprimeur a indiqué, dans les volumes des Cahiersprécités, les dates non rapportées et à quelles parties ou à quels chapitres de son œuvre elles se réfèrent. Cependant, les volumes des Cahiers enregistrent la production littéraire journalière de Maria Valtorta.

  • I quaderni del 1943 – 704 pagine in formato 14,5 x 21 cm.
  • I quaderni del 1944 – 704 pagine in formato 14,5 x 21 cm.
  • I quaderni del 1945-1950 – 640 pagine in formato 14,5 x 21 cm.

I-QUADERNI-DI-MARIA-VALTORTA

APPROFONDISSEMENT

LIRE LES LIVRES "LES CAHIERS"

Vous pouvez acheter le livre au Centre d'édition Valtortiano.

fr_FR