Principales citations des Cahiers de 1944.

Retour à l’article source.
25 mai :

Je vois que le Père crée les âmes, par amour du Fils à qui il veut donner un nombre toujours plus grand de disciples. Oh! Que c’est beau! Elles sortent du Père comme des étincelles, comme des pétales de lumière, comme des joyaux globulaires; en fait, je ne suis pas capable de les décrire. C’est un jaillissement incessant d’âmes nouvelles… Elles sont belles, joyeuses de descendre entrer dans un corps par obéissance à leur Auteur. Comme elles sont belles quand elles sortent de Dieu! Etant donné que je suis au paradis, je ne vois pas, je ne peux pas voir, à quel moment la faute originelle les tache.
Par zèle pour son Père, le Fils ne cesse de recevoir et de juger celles qui, à la fin de leur vie, reviennent à l’Origine pour y être jugées. Je ne vois pas ces âmes. Aux changements de l’expression de Jésus, je comprends si elles sont jugées avec joie, avec miséricorde ou avec inexorabilité. Quel éclat a son sourire quand un saint se présente à lui! Quelle lumière de triste miséricorde lorsqu’il lui faut se séparer d’une âme qui doit se purifier avant d’entrer dans le Royaume! Quel éclair d’offense et de douloureux courroux quand il doit répudier un rebelle pour l’éternité !

31 mai :

Lorsque tu as vu le paradis éternel (le 25 mai), tu t’es demandé pourquoi les âmes formées récemment avaient différentes nuances de couleur.
En réalité, ces étincelles spirituelles qui animent n’ont pas de couleur. Cette variation sensible de couleurs t’a été montrée pour que tes sens puissent la comprendre, ton attention la remarqué et t’en a demandé la raison. Mais cela devait uniquement t’amener à te poser cette question: « Pourquoi de telles différences si la Source est une? »
[…] De même que le Créateur pourvoit à tout cela, il pourvoit à l’ordre en ce qui concerne l’humanité. Son intelligence pense qu’il est nécessaire au bien de la terre qu’il y ait tant de penseurs, tant de scientifiques, tant de guerriers, tant de travailleurs et, en ce qui concerne les tempéraments, tant d’audacieux, tant de doux, tant d’actifs, tant de contemplatifs et ainsi de suite.
Les âmes cessent d’animer un corps et retournent à Dieu pour suivre le destin conforme à leurs mérites. Dieu crée de nouvelles âmes pour maintenir le nombre de créatures qui doivent peupler la terre. Voilà la première opération de l’ordre divin. La seconde est celle de créer, en fonction des besoins qu’il remarque, telle catégorie particulière en plus grand nombre que l’autre, afin que toute la race soit harmonieuse et que l’un serve à l’autre comme les dents d’un engrenage servent à l’engrenage voisin, permettant ainsi à la machine géante de fonctionner sans frottement ni dommage.
C’est ainsi que Dieu agit. Si vous lui obéissiez en respectant cet ordre, tout progresserait. Mais vous vous rebellez.

15 juin :

Je dis à ceux qui se permettent toujours de faire des observations sur mes paroles, d’étudier la théologie s’ils ne les comprennent pas. Elles correspondent à ce que la théologie enseigne.
Quant à cette phrase, qui les dérangera sûrement: « L’âme est essence issue de Dieu », qu’ils pensent que l’âme est « un souffle infusé par Dieu ».

Article suivant : Principales citations des Cahiers de 1945 à 1950 (à venir).

Retour à l’article source.